Comment compter le nombre de pièces lors de la vente d'un appartement à Mazamet ?

Partager sur :
Comment compter le nombre de pièces lors de la vente d'un appartement à Mazamet ?

Plus votre bien immobilier compte de pièces, plus sa valeur augmente. Il faut néanmoins savoir compter le nombre de pièces, car lors de la vente d’un appartement à Mazamet, seules les pièces essentielles seront prises en compte. Voici ce qu’il en est. 

Quelles sont les pièces essentielles ?

Les pièces dites essentielles sont les pièces principalement occupées par les habitants du logement. On les appelle aussi pièces « à vivre ». Pour être qualifiées ainsi, elles doivent avoir une surface de plancher d’au moins 9 m² avec une hauteur sous plafond de 2,20 m au minimum. Pour plus de précision, ces espaces font référence aux chambres à coucher, au salon, à la salle à manger et dans certains logements, à la grande cuisine. 

Seuls ces espaces sont considérés lorsqu’on compte le nombre de pièces d’un logement à vendre ou à louer. Les pièces communicantes auxquelles on accède par le biais d’une autre pièce peuvent également en faire partie si elles respectent la surface minimale requise. Ces dernières sont aussi appelées pièces en enfilade. 

Qu’en est-il des autres pièces du logement ? 

Dans un appartement, on peut trouver d’autres pièces indispensables, mais qui ne sont pas prises en compte lors du calcul. Il s’agit de :

  • Pièces secondaires : bibliothèque, salle de jeux, salle de sport, bureau… 
  • Pièces non habitables : couloir, hall d’entrée, salle de bains, toilettes, buanderie, petite cuisine…

Les pièces secondaires font grimper la valeur du bien, mais elles ne sont pas considérées comme des pièces à vivre. Pour cause, elles ne sont occupées qu’occasionnellement pour des activités précises. Elles doivent cependant être citées dans l’annonce de mise en vente. 

Les pièces non habitables, quant à elles, ne sont tout simplement pas des pièces à vivre même si elles sont indispensables pour les occupants du bien.